Yellowstar : portrait du joueur eSport

Look impeccable, chevelure bien peignée, Bora Kim, âgé de 24 ans est peut-être inconnu du grand public, mais le jeune homme est une figure populaire dans le monde de l’esport. 5 fois champion européen, il est aussi le seul Français à avoir été un participant à la League of legends. Rien d’étonnant s’il a 250 000 followers et de likes sur les réseaux sociaux.

Début de la carrière de Yellowstar

Dans les années 80, les parents de Yellowstar ont fuit le régime des Khmers rouge au Cambodge pour s’installer en France. Le petit Bora découvre le monde de jeu vidéo par le biais de son grand frère. Il a expliqué lors d’une interview que son grand frère a voulu alors quelqu’un qui l’accompagne, alors il l’a amené. Son frère disait qu’il jouait bien au début, et il ne voulait pas alors essayer que les jeux vidéo. Son parcours professionnel commence avec le titre de champion de France en 2009 sur Warcraft 3. Puis tout en continuant ses études (il a obtenu son bac S en 2010), il est élu champion de France de la League of Legends en 2011. Côté études, Il entre d’abord à la faculté de médecine puis y renonce et tente ensuite une licence de biologie-chimie l’année suivante. Mais après avoir réussi la première année, Fnatic lui a proposé un contrat en 2013. Cette structure populaire de sport électronique l’a alors contacté pour devenir un joueur professionnel. Après avoir reçu l’accord de ses parents, il a signé le contrat. Il part alors pour Cologne dans une gaming house avec des heures interminables de jeu allant de 10 h en temps normal et jusqu’à 15 h par jour avant les tournois. Ses cashprizes frôlent ainsi le 167 000 dollars dont le 10% de gains revient à Fnatic. Paul Boyer « SOAZ » décrit Yellowstar comme un gamer intelligent. Un joueur qui prend du temps à réfléchir sur les stratégies même s’il n’est pas très affuté au niveau de la mécanique. C’est pour cette qualité que le PSG l’a cherché pour devenir le directeur sportif de sa section eSport.

yellowstar-portrait

Départ pour l’Amérique

Ayant été joueur dans plusieurs structures, aAa, SK Gaming, Fnatic puis tout dernièrement TSM avant de revenir à l’équipe australienne Fnatic. Yellowstar a séjourné pendant 6 mois en Amérique. Dans cette équipe TSM, Bora habite également dans une gaming house où les joueurs et les coachs vivent, mangent, dorment et font des entraînements. Chaque samedi et dimanche, l’équipe rencontre les 9 autres de la ligue et font deux rencontres officielles. Elle vise ainsi à remporter le Championnat du monde, qui est toujours remporté par les Coréens depuis 3 ans. Mais cet objectif n’était pas atteint. L’équipe arrive quand même à une finale de split perdue. Bora Kim est maintenant revenu au sein de Fnatic. Pour commémorer ses souvenirs de 7 ans dans l’esport, il a écrit un livre autobiographique qui va paraître dans les éditions Albin Michel prochainement. Un livre sur son parcours qui lui a valu 336 matchs officiels, même s’il n’a pas la chance d’être consacré au Worlds.

Les commentaires sont fermés