Test du jeu : Lego city undercover

Avec Lego City Undercover, les petites briques se redonnent une nouvelle vie sur les consoles modernes. Cet épisode exceptionnel présente un monde ouvert certes très intéressant avec un brin d’humour de très grande qualité, le tout évoluant dans un monde plus vaste et plus beau. De quoi amuser les grands comme les petits pendant les quelques minutes de pause qu’on leur accorde au quotidien. C’est au cœur de Lego City que le joueur est invité à participer à une aventure excitante sur un fond de carnaval très animé. Mais d’ignobles bandits seront aussi au rendez-vous pour mettre un peu de piquant dans la vie de Chase Mccain (le joueur)…

Et nous voilà à casser des briques sur des consoles modernes

Disponible sur PS4, PC, Xbox One et Switch, Lego City Undercover reste fidèle à son principe de base. Rien n’a visiblement changé depuis tant du point de vue technique que de divertissement. Mais ce sera sur la Nintendo Switch que les joueurs vont le plus être déçus. La raison est simple : adapter la même vieille technique de jeu sur une console de dernier-cri, ça craint. Et cette remarque n’a rien à voir avec le jeu en soi qui n’en demeure pas moins bon. Seulement, le joueur aura vraiment du mal à rouler avec un véhicule rapide dans un monde complètement ouvert. Même si au bout de quelques minutes, le gêne disparait petit à petit, ça rame tellement que ça devient rapidement lassant.

Par contre, sur PS4, PC et Xbox One, le jeu semble parfaitement réussir avec moins de ralentissement au rendez-vous. Ce serait l’idéal pour se régaler en solo ou à deux sur Lego City Undercover. D’autant plus qu’il est possible de jouer ce titre en 4K puisque les couleurs resteront toujours aussi nettes et aussi vives sur tous les plans.

De fonctionnalités supplémentaires attachantes

Lego City Undercover propose un gamepad plus étoffé. Le joueur a ainsi droit à une carte en temps réel placée en bas à gauche de l’écran, ainsi qu’un scanner qui permet d’écouter les conversations ou de repérer les malfaiteurs en mode plein écran. Ce qui s’annonce plutôt intéressant même si cela ne change pas grand-chose à l’ensemble du jeu.

Un mode multi à la perfection

Quelle que soit la console sur laquelle Lego City Undercover sera jouée, le mode multi (à deux) reste le plus exceptionnel. A deux, les joueurs peuvent en effet jouer en écran splitté. D’un côté, c’est plutôt cool surtout pour les nouveaux venus. Mais il faut aussi admettre que d’une certaine manière, pouvoir se balader en écran splitté avec son partenaire de jeu juste à côté, assure une ambiance parfaite et plus de convivialité. Seulement, sur Switch, il faudra penser à se munir de deux paires de Joy Con pour pouvoir profiter d’une telle expérience.

Bref, Lego City Undercover est un jeu assez correct dans le fond. Les combats anecdotiques qu’on connaissait au jeu sont toujours au programme même si beaucoup vont regretter l’absence de nouvelle action digne des consoles les plus modernes.

Lego-City-Undercover-test

Les commentaires sont fermés